Paysage_Cirque_Gavarnie-1-3

Cirque de Gavarnie : faut-il vraiment y aller ?

Le cirque de Gavarnie est aujourd’hui un site incontournable du tourisme pyrénéen. Entre son architecture naturelle monumentale et ses randonnées célèbres, la réputation de ce haut lieu du pyrénéisme n’est plus à faire.  Mais qui dit renommée internationale dit aussi fréquentation importante et espace réglementé. Alors quelle est vraiment la réalité de cet emblème des Pyrénées, vaut-il vraiment le détour ?

 

Le cirque de Gavarnie : un site mythique

Le cirque de Gavarnie se situe au fin fond des Hautes-Pyrénées à la frontière avec l’Espagne. Classé depuis 1997 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, il fait partie de la zone centrale du Parc National des Pyrénées.

Véritable curiosité géologique, ce cirque glaciaire est formé par des murailles dressées à plus de 3000 mètres d’altitude avec des falaises verticales atteignant près de 1500 mètres (le point culminant étant le pic du Marboré avec ses 3248m) ! A cette folie des grandeurs s’ajoute la grande cascade de 422 mètres de haut, une des plus hautes d’Europe !

Bref vous l’avez compris, ce colosse de calcaire offre un paysage à couper le souffle à quiconque s’en approche.

Pic du Marboré (3248m) et le haut de la cascade
Pic du Marboré (3248m) et le haut de la cascade

A ses pieds, on se sent tout petit et l’envie de s’assoir pour observer ce colosse de la nature vous prend rapidement.


Le berceau du pyrénéisme

La renommée du cirque s’est construite dès le XVIème siècle avec de nombreuses explorations de botanistes, scientifiques, peintres, romantiques et bien sûr de montagnards en quête de découvertes et d’ascensions prestigieuses.

Victor Hugo a d’ailleurs largement contribué à sa réputation en le qualifiant de “colosseum de la nature” et “d’objet impossible et extraordinaire” dans son poème “Dieu” et Zola ne manquera pas non plus d’éloge face à ce géant.

 

 

Des randonnées incontournables

Breche de Roland
Faut-il encore la nommer ? La fameuse brèche de Roland

Bien entendu, de nombreuses randos permettent de profiter de la beauté du cirque de Gavarnie mais les deux plus célèbres sont celles qui mènent au pied de la grande cascade en passant par l’Hôtellerie puis celle qui monte à l’incontournable brèche de Roland. Si la première est une balade facile qui permet de se retrouver en famille au cœur du cirque au bout d’1h30 de marche (ou de cheval 😉 ), la seconde est une randonnée de plus de 600 mètres de dénivelé qui demande une assez bonne condition physique dans un terrain caillouteux de haute montagne. Cet itinéraire très fréquenté permet de partir du col des Tentes pour rejoindre le refuge des Sarradets puis d’atteindre la brèche de 40m de large et 100m de haut  à 2807 mètres d’altitude. De là-haut, la vue est remarquable sur l’Espagne et les sommets environnants: Canyon d’Ordesa, Casque du Marboré (3006m), Grand Astazou (3076m) , pic d’Ardiden (2988m), pic Long (3192m) etc.

 

La légende raconte que la brèche fut ouverte par Roland (neveu de Charlemagne) qui sentant la mort approcher lors de la bataille de Roncevaux contre les Maures, tenta de briser son épée Durandal dans le rocher pour qu’elle ne soit pas récupérée par ses ennemis. La roche s’ouvrit mais l’épée resta intacte… merci Roland pour cette belle réalisation 😉


Un site devenu trop touristique !

Foule au sommet !
Non je vous assure, les bus ne montent pas jusqu’au sommet de la rando et pourtant ! Pour le calme et la tranquilité faudra repasser !

On ne s’en cache pas, le cirque de Gavarnie est aujourd’hui sur toutes les publicités des Pyrénées et sa réputation internationale ramène énormément de visiteurs ! Il est d’ailleurs un des sites les plus fréquentés des Pyrénées. Bien entendu, ce flux touristique se concentre essentiellement sur la période estivale qui contraste énormément avec le reste de l’année plutôt désert. Mais croyez le ou non en été c’est l’autoroute ! Tous les jours, des centaines de personnes viennent se balader depuis le village jusque dans le cirque grâce à ce chemin facile idéal à faire en famille. D’ailleurs beaucoup s’aperçoivent en arrivant que le cirque est bien plus loin qu’ils ne le pensaient ! En effet, il vous faudra environ 1h30 de marche pour le rejoindre depuis le village.

 

Bref, si comme moi vous aimez le calme de la montagne, son côté décalé hors du temps et “sauvage” il faudra passer votre chemin. Ici des cars entiers déversent leur lot de touristes pendant la haute saison. Même sur la randonnée qui mène à la brèche de Roland, des files de randonneurs s’agglutinent les unes derrières les autres pour venir admirer la beauté de ces paysages. Il n’est d’ailleurs pas rare de devoir faire la queue derrière les moins rassurés pour le passage “technique” de la cascade sous le refuge, un peu comme aux galeries Lafayette un jour de soldes. Et parfois même, vous rencontrez l’oiseau rare (finalement pas si rare en cette période) : celui qui monte en nus pieds ou et qui décide de monter à 15h quand l’orage annoncé ne va pas tarder à s’abattre…

Je ne sais pas vous mais j’ai beaucoup de mal à concevoir la montagne de la sorte…

 

“Si vous pensez être tranquille pour prendre de jolies photos de paysage sans personne dessus, je vous conseille d’investir dans un bon logiciel de retouche photo.”


Un autre moyen de découvrir Gavarnie

Bon je vous rassure de suite, il y a d’autres moyens de découvrir Gavarnie et son cirque. Il faut juste accepter de ne pas faire comme tout le monde 😉 Déjà si vous le pouvez, venez hors saison ou en semaine mais sachez que l’hiver, il est difficile voir parfois impossible de se rendre au cœur du cirque à cause des avalanches. Ensuite, le mois de Juin est intéressant car il n’y encore pas trop de monde mais la montée à la brèche de Roland risque d’être encore bien enneigée. Du coup laissez passer l’été et profitez de l’automne, Septembre et Octobre offrent encore de très belles journée pour profiter de cet endroit magique plus sereinement.

Vous souhaitez faire de la rando à Gavarnie ? J’ai un secret à vous confier mais ne le répétez surtout pas autour de vous : pour admirer le cirque, le meilleur endroit n’est pas d’y aller au cœur ou à la brèche de Roland (d’où on ne voit qu’une petite partie du colosse), il vaut mieux prendre un peu de recul et se diriger vers d’autres belvédères alentours ;). Par exemple, la montée au Piméné par le refuge des Espuguettes, le plateau de Bellevue en montant dans la vallée des Pouey Aspé, le pic de la Pahule depuis le col des Tentes, le Pain de Sucre… (je m’arrête là, si vous voulez en savoir plus demandez moi 😉 ) offrent des points de vue absolument époustouflant sur la bête ! Et vous serez évidement plus tranquilles qu’à la brèche.

cirque de Gavarnie cascade

Le cirque vu depuis le village
Le cirque vu depuis le village


 

Infos utiles:

  • Gavarnie n’est pas le seul cirque à visiter ! En effet, ses voisins Estaubé et Troumouse sont peut-être moins impressionnants en terme de verticalité mais n’en sont pas moins splendides. De plus, ils sont moins prisé que leur grand frère vous y serez donc plus au calme. De nombreuses randonnées et balades permettent de les découvrir facilement. La vallée d’Ossoue est également idéale pour des découvertes hautes en couleurs !
  • Parkings payants du 1er mai au 31 octobre, tarif unique de 5€ par véhicule. Campings car : 8€ pour 24h et la nuit uniquement sur l’aire autorisée de Holle.
  • Vous évoluerez en zone cœur du Parc National des Pyrénées. Veillez à respecter la réglementation, emportez vos déchets, ne cueillez rien, les chiens sont interdits (tolérés en laisse sur le chemin principal entre le village et le cirque), enfin respectez la quiétude des lieux 😉
  • Enfin Gavarnie, ce n’est pas que la randonnée,  profitez des nombreuses activités encadrées par des professionnels : canyoning, via ferrata, VTT, escalade… (plus d’infos ici)
  • L’hiver venez profiter des parcours de raquettes, de ski de fond, de la station de ski ou pour les plus téméraires l’escalade sur glace ou le ski de randonnée. (plus d’infos ici)

 

Et vous, quel est votre vision de Gavarnie ? Êtes-vous prêts à accepter la foule pour voir absolument ce lieu mythique ou préférez-vous prendre un peu de recul pour en profiter au calme ?

Lac Ossoue Vignemale
La vallée d’Ossoue et son lac à deux pas de Gavarnie

5 commentaires sur “Cirque de Gavarnie : faut-il vraiment y aller ?Ajoutez le votre →

  1. A voir absolument au moins une fois dans sa vie ! Mais effectivement il vaut mieux éviter la haute saison. Merci pour les conseils 😉

  2. Bonjour Jack,
    Toutes mes sources qui évoquent cette légende mettent bien en avant les Maures et non les wisigoths. Peut-être avez vous d’autres sources ? En tout cas, cela n’enlève rien au côté spectaculaire de l’endroit 😉

  3. Honnêtement pour avoir fait les trois autres cirques je trouve qu’ils sont tout aussi impressionnant que Gavarnie, surtout Troumouse dont le diamètre est bien plus grand, c’est une bonne alternative. Sinon Gavarnie c’est à faire en raquette quand y a personne et que les risques d’avalanche sont faible, pareil pour la brèche si on a pas peur de chausser les crampons…

Laisser un commentaire